Les mères consultent souvent en ostéopathie lors de la grossesse et pour la préparation à l’accouchement, mais ne prévoient pas toujours avoir besoin de soins ostéopathiques après l’accouchement. Pourtant, c’est une période très exigeante pour le corps.

Après s’être adapté à la présence du bébé durant 9 mois, le corps doit maintenant s’adapter en quelques heures à sa sortie. Les structures du corps doivent retrouver leur positionnement et leur tonus initial, ce qui ne se fait pas toujours avec facilité. L’abdomen subit une chute de pression drastique, le centre de gravité se déplace, la posture se modifie… bref, le corps est en grande transformation.

De plus, l’accouchement en soi a pu laisser bien des séquelles au niveau du bassin, du périnée, du coccyx, de la vessie, etc. L’ostéopathe évaluera la position et la mobilité de toutes ces structures.

Il y a également les nouvelles postures maintenues de longues heures qui peuvent être exigeantes physiquement (allaiter, avoir le bébé dans les bras, se pencher au-dessus du lit à barreaux). Dans ce cas, l’ostéopathe peut travailler pour diminuer ces tensions accumulées et vous donner des conseils de positionnement.

Avec tout cela, certaines femmes ont davantage de douleurs en post-natal que durant la grossesse. Les douleurs qui drainent l’énergie de la nouvelle maman ne sont pas bienvenues durant cette période exigeante. L’ostéopathie favorise un rétablissement rapide et une adaptation en douceur à tous ces changements.